Communication informative
Communication informative

Voici la deuxième partie de l’histoire au terme de laquelle vous saurez quel ce moyen de communication redoutable.

NB : comme pour la 1ère partie, en réalité,  la retranscription ci-dessous n’est pas tout à fait fidèle au texte de la vidéo.

En effet, elle est légèrement plus fournie que ce qui est dit dans la vidéo. Elle est enrichie de quelques détails.

La 1ère partie de cet article sur la communication se terminait par cette question de la mère de Léa :  « comment ça tes jambes ne répondent pas ? C’est sûrement parce que c’est le matin et qu’elles sont restées immobiles toute une nuit ! »

Voici la suite :

Bien sûr, elle disait ça pour se rassurer, mais elle savait bien, au fond d’elle, que ce n’était absolument pas normal.

Elle passa un bras autour du cou de sa fille pour l’aider à se lever. Léa se leva mais elle avait du mal à marcher. Cette aide était bienvenue.

Après l’avoir aidé à aller dans la salle de bains pour faire sa toilette, elle appelle leur médecin de famille pour qu’il la voit en urgence.

Leur médecin

Le médecin les fait venir à son cabinet dans l’immédiat. S’en suivit une série d’investigations.

Le souci

Je vous passe les détails mais le diagnostic final après des semaines et après avoir vu plusieurs médecins spécialistes, a été qu’elle souffrait d’une maladie qui affecterait ses jambes au moins encore entre 3 et 6 mois.

Donc, désormais, Léa marchait difficilement. Elle avait besoin de deux béquilles.

Aide à marcher: béquilles

L’empêchement

Ça tombait très mal parce qu’avec son amie et associée Caroline, elles avaient décidé quelques semaines auparavant, de faire de la communication en allant distribuer des tracts dans la rue, à coté de leur futur restaurant, pour informer les passants  qu’elles allaient ouvrir un nouveau restaurant dans quelques semaines.

Seulement, avec deux béquilles, elle ne pourrait plus donner des tracts dans la rue. Et de toute façon, les gens n’auraient pas confiance en quelqu’un qui avait des béquilles. 

Léa, embêtée par cette situation, s’en ouvre à sa mère.

Alors, sa mère, qui s’était formée un an auparavant pour devenir « community manager » à son travail, lui dit :

«  mais ma chérie, tu peux te rendre dans une grande rue, y faire connaître votre restaurant sans bouger de la maison !».

une grande rue où on peut faire sa communication

Fin de cette deuxième partie

C’est la fin de cette deuxième partie.

Nous verrons la suite et la fin de cette histoire dans la troisième et dernière vidéo.

En attendant qu’elle soit publiée, vous pouvez obtenir des idées diverses et variées d’actions/activités pouvant vous aider à arrondir vos fins de mois dans le blog: http://www.plus-derevenus.com(pour ceux qui regardent cette vidéo sur YouTube)

Anta

Vivons avec Passion !

Envoyer à un ami

Couverture d'ebookSi comme beaucoup de gens vous avez des difficultés à joindre les deux bouts en fin de mois, vous serez probablement intéressé par le guide ci-contre.

J'y indique par quoi il faut commencer pour bien gérer le "peu" de revenus qu'on a.

Pour le recevoir gratuitement, il suffit d'indiquer ci-dessous vos prénom et adresse e-mail et de cliquer sur le bouton "envoyez moi le guide".

Ce guide vous donnera quelques idées pour mieux acheter et ainsi économiser de l'argent !

En soumettant ce formulaire, j\'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.