Août 26

Faites le guide touristique pour arrondir vos fins de mois. 5/7 Suite du circuit touristique (un exemple de construction de circuit touristique)

Pour obtenir des revenus complémentaires, une activité possible est

d’offrir des services de guide touristique. A cette fin, il est préférable de

faire faire à des touristes un circuit original. Cela vous permettra, non

seulement de d’intéresser beaucoup de monde, mais aussi de sortir du lot.

Donc, à travers une histoire que je vous raconte sur 7 vidéos, je vous

propose un modèle de circuit que je décris de façon détaillée.

Dans cet article, vous trouverez la 5 ème vidéo.

Voici les quatre premières:

Guide touristique

Guide touristique

Rappel :  la vidéo 4 s’achevait sur la fin du programme du samedi.

Voici la suite :

  • Le dimanche matin : dès 8 heures, la voiture va chercher le groupe
  • de touristes regroupés à un point de rencontre prédéfini. La journée est chargée.

Voici ce qu’ils vont faire : d’abord,ils vont aller à l’ouest de la capitale parce

que en dehors du village (au sud), la grand-mère avait raconté des

histoires qui se passaient sur des sites de l’ouest de Tana.

Ils vont aller vers Imeritsiatosika puis vers Ampefy.

25 kilomètres après le centre-ville de Tana, ils s’arrêtent dans un parc, le

Lemurs’ Park.

C’est un parc privé de 5 hectares dans lequel on compte neuf variétés de

lémuriens, typiques de Madagascar, mais aussi d’autres animaux comme

un parc

un parc

des oiseaux, des tortues, des caméléons etc.…mais on

en trouve aussi dans d’autres parcs à

Madagascar.

Être à Lemurs’ Park c’est non seulement pouvoir

observer les lémuriens et

autres animaux dans un milieu naturel, mais c’est

aussi l’occasion de

savourer un cadre enchanteur. On y dénombre

aussi 11 000 plantes et

arbustes.

Là, Frédéric et le guide du parc qui leur a été affecté prennent le temps

d’expliquer des choses aux touristes car il y a beaucoup de choses à

savoir sur le Lemurs’ Park.

Dans la vidéo suivante, nous verrons la suite du circuit dans et après le

Lemurs’ Park.

 

Anta

Vivons avec Passion

Citation du jour:  » Le monde est très grand et plein de contrées magnifiques que l’existence de mille hommes ne suffirait pas à visiter »

Arthur Rimbaud

Juil 29

Faites le guide touristique pour arrondir vos fins de mois. 4/7 Un exemple de construction de circuit touristique. 4ème étape sur 7.

 

Guide touristique

Guide touristique

Je continue de vous décrire en détail le circuit touristique que Frédéric a construit.

C’est pour vous aider à construire votre propre circuit. Si vous pensez ne pas avoir besoin de cette aide vous pouvez lires d’autres articles de ce blog comme celui-ci.

En premier lieu, si vous n’avez pas vu les vidéos précédentes, vous pouvez les voir ici (il y en a 7 au total):

La 1ère

La 2ème 

La 3 ème

La vidéo 4 est ci-dessous.

 

 

Rappel : la vidéo 3 se terminait par l’arrivée des touristes dans un village.

Voici la suite :

En réalité, c’est le village de Frédéric.

Il faut dire que la plupart des histoires de sa grand-mère s’est

déroulée dans ce village.
Par ailleurs, Il a décidé de les faire déjeuner chez lui.

De cette façon, ils feront d’une pierre deux coups : ils déjeuneront comme

La campagne à Madagascar

La campagne à Madagascar

les malgaches et respireront l’air pur de la campagne.
Et lui, en faisant table d’hôtes, aura un revenu plus important.

C’est sa femme qui préparera le repas.
Voici ce qu’il a prévu dans ce circuit touristique:

Le samedi midi : tout d’abord, déjeuner malgache chez Frédéric au village de Lohanosy.

Ensuite le samedi après-midi : arrivée de scouts à 15 heures.

Pour faire dans l’originalité, Frédéric a prévu de faire revivre des jeux anciens par les scouts :

le Fanorona, le Katro, le Tantara, le Kindrindrina, le Tso-bato, le Tandrimo,

le Sabaka, le Mampiady Ravina ou encore l’Ankamatatra.
Mais pour que les touristes ne soient pas que de simples spectateurs tout le

temps, Frédéric décide qu’un des jeux sera interactif.
Ce sera le Mampiady Ravina qui permet d’apprendre en jouant et en

pleine nature (si voulez savoir en quoi consiste ce jeu, vous pouvez poser

la question dans les commentaires).
Enfin, le samedi soir vers 18 heures, la voiture ramène les touristes à leurs

hôtels à Tana (c’est le diminutif de la capitale).

Dans la vidéo numéro 5, nous continuerons à décrire le circuit en abordant

le programme du dimanche matin.

En attendant qu’elle soit publiée, vous pouvez obtenir d’autres idées

d’activité vous permettant d’ arrondir vos fins de mois en lisant d’autres

articles de ce blog.

 

Anta

Vivons avec Passion

Citation du jour (c’est un Extrait de citation):   » Les voyageurs sont toujours des découvreurs …. »

Anne Morrow Lindbergh

 

 

Juin 07

Faites le guide touristique pour arrondir vos fins de mois. 3/7

Guide Touristique

Guide Touristique

Dans la vidéo précédente (2/7), je vous disais à la fin de cette dernière,

qu’on verrait le circuit dans le détail. L’objectif est de vous  montrer que

vous aussi, en vous servant de vos propres connaissances, vous pouvez

construire votre propre circuit touristique et le faire découvrir à des

touristes. Vous pourrez ainsi obtenir des revenus complémentaires.

Nous commençons par la vidéo ci-dessous:

 

Le circuit

Le samedi matin :

Circuit classique : visite du Rova de Manjakamiadana ou le palais de la Reine, puis un bon moment au marché de la digue.

Ce marché est sur la route d’Ivato en allant vers l’aéroport.

Marché de la Digue

Marché de la Digue

C’est un véritable temple de l’artisanat

malgache.

Une centaine d’échoppes y proposent des

couverts à salade en corne de zébu et bois de

palissandre mais encore des paniers en raphia,

des jeux de solitaire en bois et pierres semi

précieuses de Madagascar mais aussi des

épices de qualité comme la vanille et des

objets caractéristiques

de Madagascar comme des bus, voitures et

avions en métal de récupération.

On y trouve aussi des pierres précieuses comme l’améthyste, la

tourmaline, le quartz …..

Après le marché, Frédéric se propose de les amener à la gare Soarano où

ils prennent le train pour le village de Lohanosy à seulement 15 kilomètres

d’Antananarivo mais ils doivent descendre un peu avant, à la gare

Ambohijanaka. (prendre le train à Madagascar est à lui seul une véritable

curiosité).

Là, la voiture les attend et leur fait parcourir les deux kilomètres qui

séparent la gare du village.

Ce n’est pas par hasard que Frédéric les amène dans ce village.

Dans la prochaine vidéo, nous verrons pourquoi ce village en particulier et

un autre bout du circuit.

En attendant, vous pouvez obtenir plus d’idées pour arrondir vos fins de

mois en vous rendant sur le blog :

                                   http://www.plus-derevenus.com/

Anta

Vivons avec Passion

Citation du jour : « Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent q’une page »

Saint Augustin

Juin 01

Faites le guide touristique pour arrondir vos fins de mois. 2/7

 

 

Guide Touristique

Guide Touristique

Rappel : la dernière vidéo (1/7) se terminait par la visite de Frédéric à l’office du tourisme. Si vous ne l’avez pas (encore) vue, vous pouvez la voir en cliquant ici.

Voici la suite :

 

 

 

 

Il (Frédéric) pense qu’il doit proposer quelque chose de plus original que

ce que propose l’office du tourisme d’Antananarivo, pour  devenir un guide touristique recherché.

Cela lui permettra, entre autres,de mieux faire face à la concurrence.

Il a bien noté que les touristes aimaient bien tout ce qui était historique et

original.

Donc, il va voir sa grand-mère.

Celle-ci lui raconte beaucoup d’histoires de l’époque où elle était jeune.

Frédéric note tout, surtout que sa grand-mère lui parle aussi des différents

endroits où se sont déroulées toutes ces histoires.

Puisqu’il connaît bien tous les endroits qui existent encore, il décide de

proposer ses services de guide aux touristes mais en leur promettant un

un circuit

           un circuit

circuit original.

Pour bâtir un tel circuit, il interroge ses amis européens.

Il leur demande ce qu’ils auraient aimé faire et voir à Antananarivo et/ou

dans les environs de la ville s’ils veulent faire du tourisme original.

Certains mots reviennent souvent dans leurs réponses : chez l’habitant,

local, authentique ….

Après avoir consulté ses amis européens, il voit bien ce que veulent les

touristes et construit un circuit.

Afin d’offrir un service de qualité, Frédéric doit d’abord faire ceci: louer une

voiture avec chauffeur pour les deux jours du week-end afin que les

touristes soient conduits d’un endroit à un autre à chaque fois que c’est

nécessaire.

Nous verrons le circuit dans le détail dans les vidéos à venir.

En attendant qu’elles soient publiées, vous pouvez obtenir plus d’idées

pour arrondir vos fins de mois en vous rendant sur le blog :

                                              http://www.plus-derevenus.com/

Anta

Vivons avec Passion

Citation du jour: «  Il faut voyager pour frotter et limer sa cervelle contre celle d’autrui « 

Montaigne

Avr 23

Faites le guide touristique pour arrondir vos fins de mois. 1/7

 

 

Guide Touristique

Guide Touristique

Je vous propose aujourd’hui une idée de petit boulot relativement facile à

mettre en oeuvre pour vous permettre d’arrondir vos fins de mois: celui de

Guide Touristique.

Je vous la propose à travers une histoire que je raconte sur plusieurs

vidéos.

Voici la 1ère:

 

 

 

Voici Frédéric. Il est Malgache et vit à Antananarivo, la capitale de

Madagascar.

Frédéric s’est aperçu que ce qu’il gagne ne lui suffit plus pour vivre et faire

vivre sa famille. En plus, son fils doit entrer dans une grande école privée

l’année prochaine. Il doit donc trouver une nouvelle source de revenus.

Il peut travailler les week-ends. Mais il se demande quoi faire.

Après réflexion, il décide de procéder de la manière suivante: s’appuyer

sur ses forces : il parle cinq langues : le malagasy (la langue locale),

l’anglais, l’espagnol, le français et le chinois (mandarin).

Ses autres forces sont: sa capacité à bien communiquer et sa très bonne

connaissance d’Antananarivo et de ses environs.

Il se dit qu’avec ça, il peut sûrement faire quelque chose dans le tourisme.

Un touriste

Un touriste en visite

Il se rend alors à l’office du tourisme d’Antananarivo pour voir ce qu’il propose sur la ville.

Il découvre qu’il propose :

Une visite guidée du Rova de

MANJAKAMIADANA dit le palais de la Reine,

 

Un petit tour au lac Anosy

 

 

Une bonne demi-journée au marché de la digue

 

 

Etc.…

 

 

C’est un circuit très classique finalement.

 

 

Dans les vidéos suivantes, nous rentrons dans le vif du sujet en vous

donnant un exemple de circuit très détaillé.

En attendant que ces autres vidéos soient publiées, vous pouvez obtenir

d’autres idées pour vous permettre d’arrondir vos fins de mois en vous

rendant sur le blog :

                                           

                                         http://www.plus-derevenus.com/

Par exemple, je raconte une histoire ici aussi.

Anta

Vivons avec Passion

Citation du jour: 

« Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page« 

Saint Augustin

Fév 15

Les 4 attitudes mentales principales nécessaires pour tout gain d’argent

Adoptez une attitude gagnante

Adoptez une attitude gagnante

Dans cet article, je vous indique quatre attitudes mentales

principales préalables et nécessaires à tout projet de gain d’argent.

Je vous dis ici quelles sont les principales attitudes.

Elles semblent toutes très évidentes mais en réalité, elles ne le sont pas

tant que ça.

Il m’a manqué l’une d’elles quand j’ai créé avec des amis, un restaurant à

Washington.

Je vous dis laquelle à la fin de l’article.

D’abord, voici les quatre attitudes mentales dont je parle.

 

 I – Y Croire

Croyez en votre projet

Croyez en votre projet

Pour gagner de l’argent et avoir plus de revenus, il faut commencer par y

croire. Si vous voulez gagner plus d’argent tout en pensant que ce sera

difficile ou pire « pas possible », et bien ce ne sera effectivement pas

possible parce qu’inconsciemment, vous ne prendrez pas les décisions qui

le rendront possible.

Il est aussi indispensable d’arrêter de croire que vous n’y arriverez pas parce que :

 

vous n’avez pas d’argent

 

 

votre projet est trop grand

 

 

vous ne vous voyez pas avec plus de revenus que vous avez déjà.

Votre cerveau vous dit que votre situation actuelle « n’est pas si   mal que ça».

 

Si vous n’avez pas d’argent, allez le chercher là où il est (banque etc…).

Par contre, si vous pensez que votre projet est trop grand, commencez

petit.

Pour en savoir plus sur ce sujet, lisez l’article que j’ai écrit là dessus en

cliquant ici.

Et dernière chose, imaginez ce que vous pouvez faire avec plus d’argent.

En augmentant vos revenus, vous n’aurez plus de soucis à vous faire en

fin de mois.

Il faut visualiser une situation où vous avez assez d’argent à la fin du mois

pour pouvoir faire face aisément à toutes vos charges.

Il faut donc commencer par y croire.

 

II – Ne jamais écouter le « qu’en-dira-t-on »

Peu importe ce que les autres en disent

Peu importe ce que les autres en disent

N'écoutez pas

N’écoutez pas

Il y a beaucoup de personnes qui ne vous aideront pas à développer votre

projet d’obtention de plus d’argent.

Pire, il y en a qui feront tout pour le faire avorter :

 

ceux qui vous aiment et ont peur pour vous : il s’agira souvent de

votre entourage (famille et amis).

Ils craignent que vous échouiez.

Du coup, ils préfèrent que vous ne vous jetiez pas à l’eau.

Pour eux, vous prenez trop de risque.

Donc, si vous les écoutez, vous n’essaierez même pas.

 

Ceux qui sont jaloux : par contre, eux, ne veulent absolument pas

que vous y arriviez parce que eux mêmes pensent qu’ils n’y

seraient pas arrivés.

Ce sont eux qui sont les plus dangereux.

Cette citation de Confucius le résume bien:

  « Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre

toi : ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voudraient faire le

contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne veulent rien faire« 

 

Les personnes qui pensent vraiment que c’est « casse cou » : ce sont ceux

qui vous diront des choses du genre : « ça ne marchera jamais ton

truc parce que … », « je connais un tel qui l’a fait et ça n’a pas marché »,

etc ….

Ma suggestion est de n’écouter que vous même.

III – Vous doter du bon état d’esprit et vous débarrasser de vos mauvaises croyances sur l’argent

Adoptez un bon état d'esprit

Adoptez un bon état d’esprit

Pour que vous compreniez bien ce que je veux dire par là, retenez juste ceci :

si pendant toute votre enfance, vous avez tout le temps entendu dire :

« les riches sont des voleurs »,

« les riches ce sont des gens qui exploitent la misère des autres » etc ..,

au fond de vous même, vous ne voudrez pas être « riche » ou simplement

gagner plus d’argent car vous ne voulez pas être un voleur ni passer pour

un « exploiteur » de misère.

Ça veut dire que votre entourage ne vous incitera jamais à gagner plus

d’argent qu’avec votre seul emploi salarié (si vous en avez un).

Donc, ma recommandation est de fréquenter des

personnes qui veulent ou gagnent déjà plus d’argent qu’avec leur seul 

travail.

Je m’explique : « si vous voulez être musclé, ne fréquentez pas des

« gringalets » mais plutôt des gens qui font de la musculation.

Autre exemple : vous voulez mincir ? Alors, fréquentez quelqu’un qui a

minci (pas quelqu’un qui est mince depuis sa naissance). Vous voyez l’idée ?

De la même façon, si vous voulez faire une activité pour gagner de

l’argent, fréquentez des gens qui font une activité où on  gagne de l’argent.

Ça changera votre opinion intérieure sur l’argent.

Le mieux pour vous doter du bon état d’esprit, c’est de vous faire

« coacher » par quelqu’un qui fait des affaires.

 

Vous pouvez aussi lire des livres sur le fait de gagner de l’argent comme :

« Père riche, père pauvre » de Robert Kiyosaki; ou/et regarder des vidéos

sur l’argent sur une plateforme de vidéos comme YouTube.

Tout cela vous aidera à vous « réconcilier » avec l’argent et à admettre le

fait d’en gagner plus.

J’ai d’ailleurs écrit un article sur cet état d’esprit. Vous pouvez le retrouver ici.

 

IV – Vous préparer mentalement à une chose essentielle

C’est souvent difficile à admettre et c’est pourtant probable. Il s’ agit

de: l’échec.

"<yoastmark

Par voix de conséquence, préparez vous mentalement à rebondir après un

échec.

Vous DEVEZ admettre qu’il est possible d’échouer x fois avant d’obtenir un

succès. L’histoire nous le montre :

Henry Ford : il avait créé 5 entreprises qui ont toutes échoué avant de

connaître le succès avec la Ford Motor Company.

Bill Gates: Il est connu aujourd’hui pour son immense fortune obtenue

avec Microsoft.

Pourtant,  il a commencé son parcours par une série d’échecs dont la

faillite de sa première entreprise.

Mais il s’est relevé de tous ces échecs et a persévéré. C’est ainsi qu’il a

créé Microsoft aujourd’hui mondialement connue.

Walt Disney: il a commencé par être renvoyé d’un poste de rédacteur

pour « manque d’imagination ».

Ensuite, il a créé successivement plusieurs entreprises qui ont toutes été

des échecs.

Mais il a persévéré et s’est lancé dans la création. Cette dernière activité

l’a conduit dans le domaine des films d’animation

et des parcs à thème. Tout cela a débouché sur l’empire Disney

aujourd’hui mondialement connu.

Thomas Edison : après avoir été licencié deux fois et accusé « d’être

trop stupide pour apprendre quoi que ce soit» il

invente l’ampoule électrique à incandescence. Mais avant d’arriver à

l’ampoule qu’on connaît aujourd’hui, il fit 1000 tentatives infructueuses.

 

Il y en a beaucoup d’autres (Soichiro Honda, Albert Einstein, Michael

Jordan etc…..) qui ont connu un ou des échecs avant de

connaître le succès.

Mais l’objectif ici, n’est pas de tous les citer mais de vous montrer qu’un

échec n’est jamais définitif.

Il faudra savoir rebondir et ne jamais se lasser de recommencer jusqu’à ce

que vous arriviez au succès.

Ne traînez pas le boulet qu’est l’échec. Débarrassez vous en, en le

transformant en une force.

Ne traînez pas le boulet qu'est l'échec, débarrassez vous en

Ne traînez pas le boulet qu’est    l’échec, débarrassez vous en

V – Laquelle de ces attitudes m’a manqué ?

 

Il y a quelques années, avec des amis, nous avons créé un restaurant

africain à Washington.

Pourquoi Washington (on disait « Wash » à l’époque)? Ce n’est pas

vraiment le sujet d’aujourd’hui mais je vais satisfaire la curiosité de ceux

qui se demandent pourquoi. :-) 

Wash, parce que, tout simplement, j’avais deux sœurs qui y faisaient leurs

études supérieures à l’époque et j’y étais allée pour leur rendre visite.

Puis nous avons saisi une opportunité : quelqu’un vendait un restaurant

parce que son concept ne marchait pas (il en avait fait un restaurant

marocain).

Nous l’avons acheté pour y proposer une cuisine d’Afrique Noire

francophone.

Il y avait à Wash des restaurants mexicains, éthiopiens etc… mais rien

d’Afrique Noire francophone.

Nous décidions alors de créer un tel restaurant.

Ce fut un énorme succès du point de vue de la réputation.

Des gens faisaient plusieurs kilomètres, venaient des états voisins pour

nous acheter des plats à emporter ou prester manger sur place.

Mais…. dans les affaires, une bonne réputation est nécessaire mais pas

suffisante.

Vous allez comprendre pourquoi je dis ça en lisant ce qui suit.

La personne qui nous avait vendu le restaurant avait accepté d’en étaler le

paiement. Le jour du dernier paiement arrive et nous nous apercevons que

nous n’avons pas assez d’argent pour effectuer ce paiement.

Nous décidons alors de tout arrêter.Tout simplement !

 

Je me suis dit plus tard que nous avions vraiment manqué de

persévérance après cet échec. N’est ce pas ?

 

Dites moi (dans les commentaires), ce que vous auriez fait à notre place.
Anta
Vivons avec Passion !

Citation du jour : «  Le succès est un état d’esprit. Si vous voulez réussir, commencez par penser à vous en tant que gagnant. »
Joyce Brothers

Jan 02

Changer quelque chose dans votre vie à l’occasion de la nouvelle année : 3 étapes à suivre pour bien réussir votre changement

 Bonne année !

Bonne année !

Je vais vous indiquer ces étapes que je crois cruciales pour changer quelque chose dans votre vie.
Mais avant, j’ai un grand conseil à vous donner.
Je vous explique ensuite pourquoi je vous donne ce conseil à l’occasion du nouvel an.

Mais avant tout ça, permettez moi de vous souhaiter une très belle nouvelle année.
Tous les ans, on vous souhaite amour, réussite, santé, bonheur etc…
Ça vous paraît donc très banal.

 

Mais moi, je pense que deux choses sont essentielles dans la vie : la santé et la sérénité. Si vous avez la santé et êtes serein, le reste suivra.

Alors, je vous souhaites une excellente Santé et une Grande Sérénité.

 

I – Mon conseil

Prenez une décision

Prenez une décision

Pour la nouvelle année, ne faites pas de résolutions, prenez une décision.

La différence c’est que les résolutions n’ont pas de grandes conséquences si vous ne les tenez pas mais les décisions, SI.

Par exemple, si vous prenez la résolution de faire du sport, rien d’important ne se passera si vous ne la tenez pas.

Et ça, c’est surtout parce c’est vous SEUL qui êtes au courant de votre résolution.
Si, par contre, vous prenez la décision de faire du sport, votre entourage sera aussi au courant parce qu’une décision sérieuse est un engagement.
C’est un engagement, non seulement vis à vis de vous même, mais aussi vis à vis de votre entourage (famille, amis ….).
Et toute décision ferme est le résultat d’un objectif très clairement défini.

 

II – Quel rapport avec la nouvelle année ?

Si vous ne changez rien, rien ne change

Si vous ne changez rien, rien ne change

Rappelez vous !  « si vous ne changez rien, rien ne change ».

Donc, pour que votre situation change, vous devez décider de changer quelque chose dans votre vie.
Et vu que le changement d’année marque une nouvelle étape dans le temps, vous en profitez et décidez qu’à partir du 1er janvier de l’année nouvelle, vous ne galèrerez plus pour boucler vos fins de mois.
Dans ce cas, l’objectif clairement défini est « d’être désormais en mesure de boucler vos fins de mois ».

Je pense que le nouvel an est une continuité de l’ancienne mais c’est un repère dans le temps.

D’ailleurs je rappelle ce que dit Njabulo S. Ndebele, poète sud africain, dans son poème « Portrait de l’amour » :

« demain, du ventre du temps, surgira une nouvelle année ».
Passer à une nouvelle année veut dire avancer dans le temps.
Même si ce n’est qu’un nouveau calendrier, on passe tous à une nouvelle étape.

Beaucoup de choses changent avec la nouvelle année : la loi de finance, certaines règles, des lois entrent en vigueur, certains tarifs sont revus à la hausse (rarement à la baisse mais ça peut arriver).

Alors pourquoi ne pas profiter de cette période de changement et décider de changer quelque chose dans votre vie ?

Mais pour changer quelque chose, vous devez suivre un fil directeur.
Je vous suggère de le faire en suivant ces 3 étapes.

 

III – Étape n°1 : dégagez du temps

Nous avons tous 24 h dans une journée

Nous avons tous 24 h dans une journée

Le temps est le même pour tout le monde. Tout le monde a 24 heures dans la journée.
Mais certaines personnes font beaucoup de choses dans une journée tandis que d’autres ne font rien d’important alors qu’elles donnent l’impression de courir toute la journée.
Tout est question de gestion du temps.
Pour aider ceux qui en ont besoin, je rappelle une méthode d’optimisation de votre temps :
tout d’abord, faites une liste des tâches à effectuer (« to do list » comme disent les anglophones).
Ensuite,sur un autre papier, faites quatre colonnes.

A chaque colonne, mettez une entête qui sera l’une des catégories suivantes :

         1ère colonne: UI (Urgent et Important) : exemple : on est le 24 
décembre. Acheter les cadeaux de mes enfants avant ce soir.

 

         2ème colonne: Ui (Urgent et pas très important) : exemple :    

c’est le dernier jour pour jouer à l’Euromillion (une loterie).

 

 

  3ème colonne: uI (pas urgent et Important) : exemple : inscrire ma fille au cours de danse qui commence le 1er février.

 

 

   4ème colonne: ui (pas urgent pas important) : exemple : envoyer mon inscription à un jeu dont la clôture des inscriptions est prévue dans un mois.

 

Ensuite, inscrivez chaque tâche de la « to do list » dans la colonne de la catégorie que vous lui attribuez.
Ainsi, vous saurez d’un coup d’œil quelles sont les tâches prioritaires et ainsi de suite.

 

IV – Étape n°2 : définissez très clairement ce que vous voulez faire

 

Gagnez de l'argent en faisant ce que vous aimez faire

Gagnez de l’argent en faisant ce que vous aimez faire

Cela veux dire faire quelque chose que vous aimez et dont vous avez les compétences.
Vous pouvez très bien adorer quelque chose et ne pas du tout savoir le faire.
Par exemple, il est possible d’aimer les bons petits plats et ne pas savoir faire la cuisine.
A contrario, vous adorez la photo et ça tombe bien, vous savez faire de la photo puisque vous vous êtes formé.
Donc, non seulement vous avez la passion de la photo mais vous en avez aussi les compétences.

C’est donc quelque chose que vous pouvez vendre puisque Passion et Compétence coïncident.
Pas la peine de vendre des services de jardinage si vous ne savez pas jardiner et même si vous adorez les jardins.

 

V – Étape n°3 : organisez vous

En optimisant votre temps, vous arriverez à mieux vous organiser.

J’entends par s’organiser, savoir exactement quoi faire et quand le faire.
Pour cela, à la bonne gestion du temps, s’ajoute l’ordonnancement des tâches.

C’est à dire telle tâche suit ou précède telle autre tâche.

Souvent, c’est le bon sens qui vous guidera.
Mais parfois, il sera difficile de savoir quelle tâche doit être faite avant ou après quelle tâche pour rester optimum.
Je vous propose pour cela de faire un schéma simple, juste un axe où vous allez inscrire les tâches du jour selon un ordre optimal.

Comme ceci:

Axe des tâches

Axe des tâches

Un tel schéma vous permet de voir d’un coup d’œil quel doit être le meilleur ordre d’exécution des tâches.

 

Conclusion

Après avoir fait ce qui est dit dans ces trois étapes, vous pourrez commencer votre nouvelle activité mais avant, il faudra bien évidemment:

 

décider de la date effective de début,

 

 

définir le nombre d’heures que vous allez lui consacrer par jour ou par semaine,

 

réunir et avoir à votre disposition tout le matériel dont vous aurez besoin.

 

 

J’espère qu’avec cette organisation, vous pourrez ajouter à ce que vous faites déjà, une activité lucrative qui vous aidera à arrondir vos fins de mois.

Dites moi, dans les commentaires, ce que vous avez choisi de faire ou tout simplement, si vous avez l’intention de faire quelque chose ou pas.

Anta

Vivons avec Passion

Citation du jour : « il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde »

Jean Lefèvre, comte d’Ormesson

Nov 20

Démarrer une activité sans argent

 Pas d'Argent

Pas d’Argent

Une fois n’est pas coutume mais aujourd’hui, je ne vais pas vous raconter une histoire.
Je vais juste vous faire prendre conscience qu’il est possible de démarrer une affaire sans argent et vous dire comment y arriver.
Je dis « démarrer » sans argent mais il faut quand même un minimum d’argent parce qu’il y a toujours de faux frais.
Démarrer un projet n’est à priori pas chose aisée.

Partir de rien est certainement encore plus difficile.

I – Par quoi commencer quand on est sans argent ?

Si vous voulez démarrer une affaire et que vous êtes sans argent, d’abord réfléchissez et choisissez votre activité en fonction du fait que vous n’avez pas d’argent.

Bien sûr vous n’allez pas décider d’ouvrir une boutique de vêtements par exemple ! Ça vous coûterait des milliers d’euros alors que vous n’avez que quelques centaines d’euros.
Ou alors vous décidez de faire l’affaire qui vous passionne, même s’il demande beaucoup d’argent et que vous décidiez d’en trouver ailleurs.

Nous allons examiner ces 2 cas de figure : le cas où vous n’avez pas beaucoup d’argent et vous ne souhaitez pas en trouver ailleurs et le cas où vous n’avez pas beaucoup d’argent et vous êtes disposé à en trouver ailleurs.

II – Vous ne souhaitez pas trouver de l’argent ailleurs

Pour réaliser votre projet, sans argent, vous avez besoin d’adopter une certaine démarche pour maximiser vos chances de réussite.

II – a – Vendre le produit avant de l’avoir créé

Ce procédé dépend de la nature du projet. Certaines activités permettent de vendre le produit et de récolter les fonds avant même de créer le produit.

Je vous donne un exemple (inspiré d’une histoire vraie).
Exemple :
Supposons que vous êtes originaire du Maroc.
Vous avez été bercé toute votre enfance par les saveurs marocaines.
Enfant, votre grand mère se faisait un plaisir de vous gaver de couscous, de tajines et autres chich-kebabs.

Qui plus est, elle vous a initié aux joies de préparer ces plats.
Votre idée c’est donc tout naturellement d’ouvrir un restaurant coucous.

Restaurant Couscous

Restaurant Couscous

Oui mais voilà, il vous faut plus de 70 milles euros pour pouvoir démarrer un projet pareil tel que vous le concevez et vous n’avez pas beaucoup d’argent.
Vous n’avez pu économiser que le tiers de cette somme et vous ne souhaitez pas vous endetter ; vous n’avez jamais aimé vous endetter.
Dans ces conditions, vous pouvez commencer par vendre des repas sans les donner à manger dans l’immédiat.

D’abord vendez les autour de vous (famille, amis…), puis sur internet (sites spécialisés, réseaux sociaux…..).
Le slogan pourrait être : « pour être sûr de les avoir à temps, commandez maintenant vos repas coucous et venez les chercher ou les déguster sur place  plus tard ».

Bon, d’accord, c’est nul comme slogan mais l’idée y est.
De cette façon, vous vendez des repas que vous n’avez pas encore préparés et vous récoltez ainsi les fonds qui vous permettront de louer une salle, y faire des travaux si nécessaire, la meubler, la décorer et d’équiper une cuisine.
Évidemment pour que ce système fonctionne, il vous faut faire une promesse très forte et faire en sorte que vos clients potentiels aient une très grande confiance en vous.
C’est pour cela qu’il est préférable de commencer par vendre à des personnes qui vous connaissent.

Si en plus elles veulent bien vous aider, non seulement elles achèteront pour elles mêmes et aussi pour les offrir à leurs amis mais elles parleront aussi de vous autour d’elles faisant ainsi bien fonctionner le bouche à oreilles.
Dans le même temps, faites une grande communication. Ce n’est pas toujours facile de parler de soi même mais parlez de vous à tout bout de champ et faites parler de vous.

II – b – Puisque vous n’avez pas d’argent et que vous ne voulez pas vous endetter, ayez recours au crowdfunding

Crowdfunding

Crowdfunding

Le crowdfunding ou financement participatif est un procédé par lequel vous pouvez collecter l’argent du public qui croit en votre projet.
Ces dernières années, il a fleurit sur internet une série de plateformes de crowdfunding.

Vous pouvez en choisir une et y exposer votre projet.
Vous pourrez ainsi avoir de l’argent sans vous endetter.

III – Vous êtes disposé à vos endetter

Emprunter

Emprunter

Dans ce cas, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Je vous parle de chacune d’elles.

III – a – Emprunter à vos proches

C’est une possibilité qu’il faut considérer.

Souvent, puisque vous n’avez pas d’argent, les membres de votre famille ou/et vos amis voudront vous aider.
En plus, ils pourront unir leurs forces pour vous venir en aide (de petites rivières réunies font un grand fleuve).

Acceptez cette aide.

Si le projet ne marche pas, au moins, ils vous donneront le temps de vous relever pour les rembourser.

Ce ne sera pas le cas des institutions financières.

Voyons justement cette possibilité.

III – b – Emprunter à une institution financière

 

Renseignez vous auprès des institutions telles que les banques, sur les démarches à suivre pour bénéficier d’un prêt (financement).

Ce ne sera pas facile parce qu’une institution telle qu’une banque a besoin d’avoir confiance en vous, d’être sûre que vous êtes solvable avant de vous prêter le moindre centime mais c’est bien sûr faisable.

III – c – L’erreur à ne pas commettre lorsque vous empruntez

 

Une fois les fonds empruntés, il faut éviter l’erreur de considérer l’argent ainsi collecté comme un acquis.

Vous ne pouvez pas disposer de cet argent à votre guise.
Il est donc vital de savoir le gérer correctement de façon à permettre le remboursement de la dette dans les délais convenus.

C’est seulement après remboursement de la dette que vous pourrez vous considérer comme propriétaire de votre affaire à part entière.
Il est ainsi évident que l’investissement doit pouvoir générer des fonds.
J’ai pris l’exemple du restaurant mais selon ce que vous aimez faire et selon surtout ce que vous pensez pouvoir réussir, définissez un domaine d’activité rentable que vous aurez pris le temps d’étudier.
Faites appel si nécessaire à un expert pour étudier votre projet et vous aider à définir votre plan d’action.

IV – Vous pouvez bénéficier d’une aide à la création d’entreprise

 

Dans beaucoup de pays, il existe des aides à la création d’entreprise.
En France, il existe pas mal d’aides suivant sa situation.

Renseignez vous sur ces aides.
Quelque soit le cas, il faut savoir dénicher et profiter de l’aide à laquelle vous avez droit.
Par contre, il faut savoir que si l’aide vient d’un organisme public (Pôle emploi, CCI (les chambres de commerce), votre Mairie, votre Département ou votre Région, …) vous aurez à rendre des comptes.

En général, ils exercent un droit de regard sur ce que deviennent les fonds publics qui vous ont été attribués.
Si vous voulez garder une totale indépendance, vous pouvez vous tourner vers des aides privées comme les prix des concours destinés aux entrepreneurs en herbe.

 

V – Quelques conseils

 

V – a – Bien choisir votre activité

S’il s’avère finalement que votre projet ne peut pas couvrir le remboursement dans les délais prévus, vous pouvez toujours investir les fonds dans un autre projet .

Ce dernier ne doit cependant pas être choisi à la légère.

Il faut considérer qu’il ne constitue pas votre objectif final mais qu’il s’agit d’un élément important dans la chaîne pour y parvenir.

Donnez lui alors toutes les chances de réussir, mais ne perdez pas en vue votre objectif final.

Choisissez un domaine d’activité qui serait compatible avec votre projet final, qui vous laissera le temps et la latitude de travailler à la réalisation de votre projet final.
Pour pouvoir faire cela, en choisissant un projet, évitez de prédéfinir les choses de façon rigide.
Ne rejetez aucune possibilité à moins qu’elle ne soit pas conforme à vos principes ou à la loi.

V – b – Constituez vous un réseau de partenaires

Constituez un réseau de partenaires

Constituez un réseau de partenaires

Que vous ayez ou pas d’argent, constituez un carnet d’adresses qui vous sera utile dans votre domaine d’activité.
Il peut s’agir par exemple , s’il est question de commerce, de se faire un réseau des grossistes qui font des offres intéressantes.
Il peut aussi s’agir de détaillants avec lesquels vous entretenez de bonnes relations et qui vous font des prix intéressants…
Bref, il peut s’agir de toute personne qui pourrait faciliter l’écoulement de vos produits (ou la vente de vos services) ou apporter une touche positive à votre entreprise.

 

V – c – Autres points importants

 

Faites preuve de pragmatisme, tirez avantages des ressources qui sont déjà acquises : l’expérience ou le savoir faire de vous même et/ou celui d’un collaborateur.
Si vous disposez d’une maison ou d’une pièce qui pourrait faire office de lieu de travail n’hésitez pas à l’utiliser temporairement plutôt que de dépenser dans la location.

Soignez l’image de votre entreprise : cela contribuera à vous crédibiliser et encouragera les potentiels clients à solliciter vos services.
Un seul commentaire négatif peut détériorer gravement le rendement de votre entreprise.

Anta
Vivons avec Passion
Citation du jour :  » le manque d’argent n’est pas un obstacle, le manque d’idées est un obstacle »

Ken Hakuta

Oct 30

Ils se moquaient d’elle quand elle a commencé, mais quelques années plus tard ….

Grandir petit à petit

Grandir petit à petit

Elle venait de monter une affaire de bijoux fantaisie. Elle achetait les bijoux à des artisans locaux et les revendait.

Au début, elle n’avait pas les moyens d’ouvrir une boutique. Alors, elle décide de faire simple.

 

I – Que veut dire faire simple ?

Faites simple

Faites simple

Cela signifie tout simplement commencer tout petit en achetant de toutes petites quantités et en les revendant de chez elle.

Il est vrai qu’elle vivait encore chez ses parents mais elle pouvait au moins utiliser sa chambre. Il y en avait partout. Sa chambre devint à la fois son lieu de stockage, son lieu d’emballage mais aussi son bureau pour gérer son fichier clients, tenir sa comptabilité etc… Ça ne ressemblait même plus à une chambre.

 

II – L’attitude de son entourage

L'une de ses amies partit d'un grand éclat de rire

L’une de ses amies partit d’un grand éclat de rire

 

Ses frères et sœurs ont eu beaucoup de sourires et rires moqueurs en la voyant tout faire depuis sa chambre.

Le jour de son anniversaire, elle invite quatre bonnes amies à passer un après-midi avec elle. Dans la conversation, ses amies lui demandent comment elle procède pour son affaire. Elle leur dit alors qu’elle faisait tout depuis sa chambre. Elle ajoute que comme elle n’avait d’argent pour acheter beaucoup de bijoux, elle n’en avait acheté qu’une petite vingtaine pour commencer.

Alors l’une de ses amies partit d’un grand éclat de rire. Les autres rigolèrent aussi.

« mais comment veux tu réussir en procédant comme ça alors qu’en ville, il y a de si jolies boutiques de bijoux fantaisie et si bien achalandées ?! » dit l’une d’elle.

Finalement, tout le monde lui riait au nez : sa famille comme ses amies. Mais elle ne se décourageait pas parce qu’elle avait une idée derrière la tête. C’est qu’elle voulait une affaire bien plus importante.

Je vais vous raconter la fin de cette histoire mais je veux d’abord vous parler de ce principe : « commencer PETIT mais voir Grand ».

 

III – « la magie de voir grand »

 

C’est le titre du fabuleux livre de David J. Schwartz.

Dans ce livre, David Schwartz explique que pour réussir quelque chose de grand, il faut se fixer des objectifs, les atteindre puis même les dépasser. Mais il y a un chemin à suivre : c’est justement commencer Petit mais voir Grand.

Commencer petit mais voir grand, ceci peut sembler être un concept facile à appliquer. Il nécessite cependant un certain nombre d’atouts pour commencer petit et regarder grandir notre projet sans chercher à précipiter son évolution.

Parmi ces atouts, la persévérance et la patience entre autres.

III – a)  la patience

Nous avons souvent tendance à vouloir récolter sans délai les fruits de ce qu’on a semé.

Il semble pourtant évident pour chacun que c’est possible mais très risqué. Tout projet, toute entreprise se construit suivant un certain processus ; la vitesse d’évolution de ce processus dépend de plusieurs facteurs : les ressources dont nous disposons au départ, la manière dont ces ressources sont gérées, les contraintes que nous rencontrons, le niveau d’adaptation de notre entreprise…

Chaque étape brûlée se fera ressentir.

Une évolution relativement lente mais sûre est préférable a une ascension rapide mais dont les bases sont fragiles. Cette dernière résistera moins face aux difficultés qui vont éventuellement apparaître.

Pour illustrer ceci, on peut se servir de mon histoire (l’histoire entière) mais plus rapidement, de l’exemple de l’enfant qui tire sur la tige d’une plante pour la faire pousser plus vite. Le seul résultat qu’il obtiendra à défaut de casser la tige, sera sa déformation.

III – b) la persévérance

Nous nous devons également de faire preuve de persévérance, consentir à des sacrifices, rebondir après tout « échec ».

Nous cherchons tous à améliorer notre quotidien. De la même façon, l’entrepreneur cherche à améliorer son entreprise.

Mais il ne faut surtout pas qu’il baisse les bras à la moindre difficulté.

Thomas Edison, le créateur de l’ampoule à induction, a essuyé 1000 échecs avant d’arriver à l’ampoule qu’on connait aujourd’hui.

D’autres exemples :

  • 09Henry Ford : il est connu aujourd’hui pour ses  de voitures. Il n’a pas connu ce succès du premier coup. Il a essuyé cinq échecs avant de connaitre le succès de l’entreprise devenue aujourd’hui la Ford Motor Company.
  • 09Soichiro Honda: Mr Honda a connu une série d’échecs professionnels. Il a même été sans emploi à un moment donné. Mais il n’a jamais baissé les bras. Il a toujours persévéré et a fini par créer son propre scooter et encouragé par des voisins, il a créé la société aujourd’hui mondialement connue.
  • 09Walt Disney: Aujourd’hui connu dans le monde entier dans le domaine des dessins animés et parcs de loisir, Walt Disney avait été renvoyé d’un poste de rédacteur parce qu’il manquait d’imagination . Il eu ensuite, une série de faillites et d’échecs lors de lancements d’entreprises. Mais il ne se décourageait pas. Il se mit à créer à nouveau. Ça a donné l’empire du divertissement mondialement connu aujourd’hui.C’est cela « persévérer » : avoir une telle conviction qu’on va y arriver, croire en ses capacités à y arriver, avoir une motivation assez forte pour recommencer encore et encore jusqu’à parvenir à un résultat qui nous satisfasse.

On peut aussi dire que « persévérer » c’est faire face à l’adversité et être tenace.

 

IV – L’avantage de commencer petit en voyant grand.

Commencer petit et voir Grand

Commencer Petit et voir Grand

Le fait de commencer modestement permet plusieurs choses :

 

    09limiter les risques,

 

     09tester son affaire avant de se lancer dans plus gros,

 

      09mieux connaître les caractéristiques du marché,

 

       09mieux connaître les exigences des clients,

 

           09….Bref, ça permet de bien connaître son affaire pour mieux la développer tout en limitant les pertes éventuelles de temps, d’argent et d’énergie.

V – Suite et fin de l’histoire

Bijoux fantaisie

Bijoux fantaisie

Elle, c’est Marie, une jeune adulte de 22 ans au début de l’histoire. Elle vend des bijoux fantaisie comme je l’ai déjà dit.

Vu l’attitude de son entourage à ses débuts, elle n’a voulu rien dire mais elle voulait, dès qu’elle le pourrait, ouvrir sa propre boutique. C’était cela son idée.

En travaillant de chez elle, elle avait pu faire l’économie d’un loyer de local commercial. Ses économies lui ont permis de développer son affaire.

Elle ouvre son agenda ce jour là et constata que le lendemain, sa journée était très chargée. Pourquoi, qu’avait elle à faire ?

Vous allez comprendre avec la suite de l’histoire.

Elle devait fêter ses 26 ans. Elle invita les mêmes copines que pour fêter ses 22 ans. Elle n’avait pas donné de fête depuis. Elle avait préféré économiser le moindre centime.

Ainsi, le jour de la fête, une de ses amies d’alors sonna à sa porte. Et oui, Marie a SA porte maintenant. Elle avait loué son propre appartement dès qu’elle avait pu le faire.

Bien sûr, elle avait vu ses amies plusieurs fois entre-temps, mais elle n’avait pas voulu leur reparler de son affaire.

Lorsque toutes ses copines arrivèrent, elles se mirent à admirer l’appartement de Marie, si bien meublé. Marie elle même, n’avait plus vraiment la même apparence. Elle était restée simple mais devenue plus chic.

Puis commença la fête. Au cours de la conversation, l’une de ses amies posa la question : « alors Marie, que devient ton affaire de bijoux fantaisie ? »

Marie répondit : « ça va bien, merci. Demain, je dois inaugurer ma quatrième boutique en ville. Puis je dois aller faire ma visite hebdomadaire dans chaque boutique.

Vous savez les magasins « soyez belle » ! vous les avez certainement vus en ville ! Et bien ce sont mes magasins ! ».

On aurait entendu des mouches voler tellement ses amies étaient stupéfaites et du coup, silencieuses . Elles n’en croyaient pas leurs oreilles.

Leur amie Marie, dont elles s’étaient moqué quatre ans auparavant parce qu’elle était si fauchée qu’elle vendait ses bijoux depuis sa chambre chez ses parents, maintenant avait non seulement un « chez elle » mais elle était en plus à la tête de quatre magasins ! Incroyable ! Qui l’eut cru ?

Comment était ce arrivé ?

Marie avait tout simplement commencé PETIT mais elle voyait bien plus GRAND.

Donc, effectivement, après s’être bien moqué d’elle quand elle a commencé, quatre ans après, elles ne rigolaient plus du tout.

Anta

Vivons avec Passion

Citation du jour (humoristique) : « Faut voir grand dans la vie! Quitte à voyager à travers le temps au volant d’une voiture, autant en choisir une qui ait de la gueule »  :-) 

Robert Zemeckis

Oct 06

C’est un ingrédient essentiel à votre entreprise

Des ingrédients essentiels

Des ingrédients essentiels

I – Je vous raconte une petite histoire

Elle lit une histoire

Elle lit une histoire


Lettrine il venait de créer son entreprise. Le produit qu’il

vendait ne laissait pas de place à l’erreur. Alors, il a foncé tête baissée dans la création de son produit. Puis, une fois le produit fini, il se mit à le vendre. Il fit tout son possible pour vendre. Mais le temps passait et il ne vendait rien. Pas même une seule vente ne se réalisait.

Il se demandait pourquoi rien ne marchait. D’abord, il cru que son produit n’était pas assez attractif. Mais ce n’était pas l’origine du problème puisqu’il avait demandé par sondage à ses clients potentiels, ce qu’ils voulaient vraiment. Ils avaient répondu et en créant son produit, il avait bien fait attention à satisfaire toutes leurs attentes.

Mais alors, qu’est ce qui n’allait pas ? Il savait finalement que quelque chose clochait, mais quoi ?

Tout d’un coup et après avoir réfléchit longtemps, il comprit ce qui c’était passé. Il avait manqué un ingrédient essentiel à son aventure entrepreneuriale.

 

II – Face à un tel problème

Il a un problème

Il a un problème

Cet ingrédient est essentiel à toute entreprise.

Mais avant de vous rappeler quel est cet ingrédient, laissez moi vous dire certaines choses importantes aussi.

Si cet ingrédient manque à votre projet, vous risquez d’investir beaucoup d’énergie, de temps, d’argent …. sans avancée réelle ni productivité.

C’est comme si vous étiez un bateau sans voile, ballotté par les vagues et poussé de-ci de-là selon les caprices du vent. C’est la dispersion, l’action sans but, « l’à-peu-près ».

Mais l’homme n’est pas doué d’intelligence pour rien. Devant un problème, comme celui de notre entrepreneur, plusieurs solutions s’offrent à nous. Nous sommes à même de choisir quelle option est la meilleure même si nous devons repousser nos limites.

Il est donc capital, dans l’optique de mener à bien tout projet, de s’en donner les moyens, de prendre en compte le plus d’aspects possibles et de définir jusqu’où on est prêt à aller pour atteindre ces buts préalablement fixés.

 

III – l’ingrédient qui a tant fait défaut

Et c’est là que je dois vous dire quel est l’ingrédient essentiel qu’il a manqué à notre entrepreneur.

C’est un objectif.

 objectif visé

objectif visé

Lorsqu’on décide de démarrer un projet, se fixer un objectif dès le début constitue un premier pas essentiel. Pour Hill « il n’existe aucun espoir de réussite pour celui qui ne s’est pas fixé un objectif clair et précis ».

La fixation d’un objectif aide à prendre des décisions et à faire des choix conscients.

Vous prenez vos responsabilités, vous êtes acteur. Vous créer des objectifs permet donc d’avoir une certaine maîtrise de votre destin.

Pour les spécialistes du développement personnel, un objectif doit être S.M.A.R.T. C’est-à-dire Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporellement défini.

En définitif choisir un objectif c’est aussi faire des choix de vie, des sacrifices. Vous devez ainsi éliminer tout ce qui pourrait vous détourner de votre but. C’est aussi décider de l’usage de votre temps, de votre attention et de votre énergie afin de donner forme demain à la vie que vous voulez vivre.

Un objectif clairement appréhendé est source de motivation en temps de crise. Dans notre quête d’évolution, nous avons souvent besoin de connaitre les raisons qui nous poussent à consentir à un certain nombre de sacrifices. Ces raisons constituent en quelque sorte cet objectif que l’on s’est fixé en entamant notre projet.

Aucune évolution n’est possible sans douleur : « no pain, no gain ! » disent les américains. Une devise qui en dit long sur la nature même du chemin.

Il faut aussi garder à l’esprit que se retrouver face à des obstacles, à des éléments imprévus qui menacent notre objectif, est un fait normal, légitime. C’est même une preuve que le processus d’évolution est bien enclenché et est en marche. Nos réactions face à ces contraintes, découlent de nos motivations, en bref de l’objectif fixé.

IV – la fin de l’histoire et ce qu’est le produit

Notre entrepreneur, Damien, un jeune homme de 35 ans , vend des

Voyage dans le désert du Sahara

Voyage dans le désert du Sahara

voyages dans le désert du Sahara. C’est ça son produit. Un tel produit est loin d’être banal. Et il ne s’était pas fixé des objectifs clairs avant : vendre à qui, quand, quoi, comment, où et à combien.

En répondant à toutes ces questions, il avait pu définir une cible, un client type qui achèterait sont voyage. Lui, il vendait toute l’année à tout le monde ou presque et il s’adressait aux agences de voyage. Il vendait un voyage de 20 jours avec hébergement sous des tentes bédouines pratiquement « 5 étoiles ».

Mais ceux qui étaient susceptibles d’acheter son voyage, s’y prenaient tard l’été pour profiter des prix de dernières minutes. Ils n’allaient pas dans des agences de voyage mais sur internet. Ils ne pouvaient financièrement que se payer un voyage d’au maximum 10 jours et un hébergement modeste.

Voilà pourquoi, il ne vendait pas son produit. Les clients potentiels ne voyaient pas son offre et de toute façon, ce n’était pas ce qu’il leur fallait.

Il est donc primordial de commencer tout projet par définir ses objectifs.

Anta

Vivons avec Passion

Citation du jour :  « les objectifs que tu te fixes t’aident à surmonter des problèmes provisoires. »

Hannah More

Articles plus anciens «